samedi 1 mars 2008

Parler librement

| | Commentaires (61) | Trackbacks (0)
Source :http://blog.lefigaro.fr/rioufol/

Peut-on parler librement des religions? Pour l’islam, la question se pose. Ici même (dans ce blog ouvert à la libre parole et qui fête avec succès son premier mois) aborder ce sujet a déjà valu d’immédiates accusations de racisme de la part de quelques anonymes. J’en profite d’ailleurs pour remercier la grande majorité des intervenants qui ont la sagesse de ne pas surenchérir aux insultes qui apparaissent sur certains sujets sensibles. La confrontation des idées ne gagne rien à ces tentatives d’intimidation qui caricaturent leurs auteurs.

Cependant, cette accusation de racisme est aujourd’hui cautionnée par l’ONU et son Conseil des droits de l’homme (CDH), crée en juin 2006. Ainsi, le rapporteur spécial de l’ONU sur les formes contemporaines de racisme, Doudou Diène, voit une agression raciste dans le fait de critiquer le port de la burqa ou d’interdire le voile dans les écoles françaises. L’alerte a été donnée, mercredi, par un article paru dans Le Monde ("L’Onu contre les droits de l’homme") cosigné par des intellectuels et hommes politiques dont Elisabeth Badinter, Alain Finkielkraut, Georges Charpak, Claude Goasguen.

"Le CDH est devenu une machine de guerre idéologique", estiment les auteurs de l’article. "La confusion des esprits est à son comble quand est dénoncée comme une attitude raciste toute critique de la religion. C’est une menace radicale contre la liberté de penser qui est en train d’être cautionnée par l’ONU". S’il doit y avoir une vigilance républicaine, c’est bien sur ces tentatives de remise en cause de la liberté d’expression soutenues par une idéologie totalitaire et subversive qui voudrait rendre l’islamisme intouchable. Aux démocraties de se ressaisir.

Je participerai ce soir à l'émission "On refait de monde", sur RTL (19h15-20h), en direct du Salon de l'agriculture.